Spécialités culinaires à découvrir lors d’un voyage en Polynésie française

Spécialités culinaires à découvrir lors d’un voyage en Polynésie française

 Si la Polynésie française est bien connue pour son soleil et la beauté de sa nature, elle n’est pas moins intéressante au niveau gastronomique. Elle possède des spécialités bien à elle, que les gourmets et gourmands ne manqueront pas d’apprécier. Ci-dessous, vous trouverez une sélection des meilleurs plats à gouter pendant votre séjour en Polynésie française.

Le pahua taioro

Le pahua taioro est un plat très exquis qui peut être préparé à base de poisson ou de chair de bénitier. Le poisson ou le bénitier doit être trempé dans de l’eau fraiche pendant quelques heures avant d’être mélangé avec le taioro. Ce dernier est un condiment préparé en fermentant des amandes, de la noix de coco râpée, de l’eau de mer et des crevettes.
Pour finir, de l’ail, des oignons, du sel et du poivre sont ajoutés. Ce plat sera alors servi à température ambiante. Le pahua taioro est un délicieux plat bien connu dans le pays. N’hésitez pas à l’inscrire sur votre liste des découvertes à faire lors de votre aventure en Polynésie (voir sur https://www.prestige-voyages.com/polynesie pour d’autres idées d’aventures).

Le poisson cru à la tahitienne

Le poisson cru à la tahitienne peut être considéré comme un plat national. Il est composé de thon cru, de jus de citron vert, de divers légumes et de lait de coco. Cette spécialité gastronomique est aussi connue sous le nom de « i’a ota » qui signifie « poisson cru ». Le plat est préparé en faisant brièvement mariner le thon dans du jus de citron vert, puis en ajoutant du lait de coco pour adoucir son acidité.
Pour un plat plus authentique, de la chair de noix de coco fraiche est enveloppée dans un tissu pour en retirer le lait par pression. Ce lait de noix de coco sera ensuite étalé sur le poisson et les légumes.

Le firi firi

Le firi firi est un beignet au lait de coco. C’est le petit déjeuner typique en Polynésie française. La pâte est généralement composée de farine, de sucre, de lait de coco, de la levure, d’eau et d’une pincée de sel. Les beignets sont frits dans de l’huile jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et croustillants.
Souvent appelés « beignets tahitiens », les firi firi prennent traditionnellement la forme d’un huit. Mais on les retrouve souvent en bandes. Ferme, croustillante et au doux goût de noix de coco, cette pâte frite sucrée se mange de préférence chaude. Le firi firi peut être saupoudré de sucre, ou bien accompagné de confitures et d’une tasse de café ou de chocolat chaud.

Le fafaru

C’est un plat polynésien traditionnel qui se distingue par son arôme intense de poisson pourri. Des crevettes broyées sont marinées dans un bocal en verre rempli d’eau de mer. On laisse le tout reposer pendant deux ou trois jours, de préférence au soleil. Ensuite, le mélange est filtré et des tranches de thon sont laissées dans le liquide pour fermenter pendant trois à huit heures, selon la saveur désirée.
Ne vous concentrez pas sur l’odeur. Contrairement à ce que suggère l’odeur forte, le fafaru a un goût légèrement sucré avec une texture tendre. Il est servi de préférence avec du miti hue, qui est condiment à base de lait de coco fermenté.

Share this post